Mon père est né en 1948, à Kikwit, au Congo. Sa mère avait un nom problématique en temps de guerre. Il n'est jamais retourné sur les lieux de son enfance. Il n'a jamais aimé son nouveau pays humide et froid, son pays d'origine : la Belgique. Ma mère était en panne, ses parents s'étaient rencontré pendant l'exode. Il y a eu beaucoup d'histoires et puis, la mienne.
Moi, j'ai trouvé le Condroz et j'ai décidé d'y vivre. C'était mon île, mon Condroz belge et pas même une colonie. J'y ai trouvé les miens, ma tribu et ses vertes collines. Après, il a fallu repartir.
Petit hommage à ce paradis retrouvé et puis perdu.